#écrireAsli

Et si des membres du réseau voulaient se joindre à la “cause”, à l’idée, à savoir :
animer un atelier d’écriture (par exemple) pour / à propos de l’écrivaine, ou de l’écriture incarcérée, d’une frontière morale, de la liberté d’expression, d’une thématique issue de son écriture, d’un des livres (romans, poésie, nouvelles, articles, …), ou du genre de la correspondance, d’une carte postale à l’ailleurs, à l’autre, un atelier de haïkus qui amènent dans d’autres sphères, une partie d’atelier déjà prévu de seulement 10 minutes dédiées à l’écriture de qqs mots dans un atelier qui ne peut pas changer… au choix, au moins.

Alors qu’ils.elles lancent leur appel auprès de leurs participant.e.s, qu’ils.elles proposent un atelier nouveau ou qu’ils.elles rebondissent sur un atelier existant et qu’ils.elles en changent le contenu, la proposition, qu’ils.elles lancent un atelier en ligne par un message,...

Chacun.e choisit l’aménagement de cette possibilité. Sans autre contrainte que de mentionner #écrireasli dans l’énoncé.
Les textes écrits / retranscrits lors des ateliers sont récoltés par Aliette (aliettegriz(at)gmail.com). Ils auront la possibilité d’être lus par leurs auteur.e.s elleux-mêmes ou par d’autres participant.e.s lors d’une soirée "apéro-poésie" le jeudi 19 janvier à la Bellone - Maison du spectacle de 17h à 19h. Tou.te.s bienvenu.e.s !
Puisque ce sont des lettres, elles seront imprimées par Réseau Kalame et envoyées par la poste à la prison de Barkirköy et publiées sur un blog qui sera créé pour l’occasion par Aliette.

Ce blog pourra accueillir, par la suite et de toutes façons, d’autres lettres, toutes les lettres. Ainsi si les lettres physiques ne lui parviennent pas, une trace virtuelle mais concrète existera jusqu’à lui parvenir.

Merci à Aliette pour lancer ce projet, merci aux partenaires pour leur soutien, merci à Aslı Erdoğan pour les lettres qu’elle a déjà envoyé et merci à tout.e membre du réseau soutenant de n’importe quelle façon (relayer ? participer ? en parler ? écrire ? faire écrire ?) cette action.

Voir en ligne : #écrireasli

P.-S.

Les partenaires particuliers de cette nécessité de ré-action sont Les Midis de la Poésie, la Bellone, Réseau Kalame et la librairie Tulitu (chez qui, entre autres librairies de la FWB, vous pourrez trouver les ouvrages de l’auteure).
(l’énoncé de l’atelier d’Aliette est ici)