Stages d’été du CESEP - de nombreuses possibilités encore disponibles.

Quelques morceaux choisis :

L’impossible journalisme est possible
Essayez pendant trois jours
En co-production avec Kalame 
www.entrezlire.be

Le propre du texte de presse est d’aller à l’essentiel, ce qui n’exclut pas une liberté de ton et d’approche.

Produire des textes courts de type éditorial sur les enjeux sociétaux actuels et développer la pratique de la lecture à voix haute, tel sera le travail réalisé dans cet atelier d’écriture.

Trois jours durant lesquels, par des applications ludiques, nous observerons la presse, découvrirons des démarches alternatives, nous essaierons aux règles journalistiques, rédigerons des " billets " en accordant une attention toute particulière à l’accroche et la musique du texte.

Comprendre, écrire, lire, et écouter, débutants ou non, toute personne adulte qui a le désir, la curiosité et l’envie de découvrir les dessous de la presse et de s’essayer à cette forme d’écri-ture est la bienvenue.

Formateur : Gérard DE SELYS, journaliste radio, coauteur et directeur de différents ouvrages collectifs, animateur d’atelier d’écriture.

Dates : du lundi 05 juillet au mercredi 07 juillet 2010
Heures : de 9h30 à 16h30
Lieu : Bibliothèque de Rixensart François de Troyer, 
rue Croy, 2 à 1330 Rixensart
Prix : 105 €
Réf : JOURNALISME

Écriture Nomade, 
un stage d’écriture qui bouge !
En co-production avec la bibliothèque de l’Université du Travail
www.ut.be

… car la plume a besoin d’air, élémentaire ! L’écriture à l’extérieur donne une impulsion, des surprises, des audaces que l’écriture entre quatre murs ne peut donner. L’extérieur, l’animation du quotidien, l’exploration des rues, des chemins de terre et de fer rapprochent l’écrit de la vie ;
… car écrire, c’est voyager, c’est étaler un chemin bleu sur une page blanche, c’est parcourir les sentiers de son univers intérieur, et revenir avec des mots comme on revient avec des fruits sauvages ou des champignons des bois, c’est s’inscrire dans le paysage de la vie ;
… car bien dans son corps, bien dans sa tête ! Le mouvement amène l’oxygène dans les poumons et l’inspiration dans la rédaction. Nous ne chercherons pas l’exploit sportif mais simplement la rencontre sensible et subtile avec l’atmosphère des lieux ;
… car il est temps de regarder plus loin que le bout de son… capot ! La voiture a ses avantages, mais elle pollue, elle encombre, elle assourdit. Les moyens de transport que nous utiliserons sont aussi une invitation à se déplacer de manière plus sympathique pour l’environnement et ses occupants.

Qu’importe le moyen, pourvu qu’on ait le transport !
… en train : Rendez-vous devant les guichets. Destination inconnue. Le paysage défile, on écrit, le train ralentit, on s’arrête, on visite un lieu, un musée, une expo, on écrit encore, on lit son texte, puis on repart dans un autre train…

… à pied : La tournée des chapelles, d’églises en bistrots, chacun invente une histoire, crée un récit de fiction. L’écriture déambule dans la ville : ses murs, ses ponts, ses murmures, ses flonflons, ses silences parfois... ou écrire dans la nature, créer un subtil mélange de mots, de feuilles blanches, de feuilles vertes, de forêts mystérieuses, de ruisseaux, de sources d’inspiration…

… à vélo : Utiliser le vélo au service de la fiction littéraire, le corps au service de l’esprit. Les paysages traversés sont sources de sensations et d’impulsions créatrices. Le temps de pédalage est un temps de réflexion et de construction du récit. 

Formateur : Frédéric SOETE, ingénieur des eaux et forêts, est sorti du bois pour se consacrer à sa passion, l’écriture. Il a commencé sa carrière près de Tombouctou, le long du fleuve Niger, qui lui a donné 10 ans plus tard sa première reconnaissance littéraire. Sa nouvelle " Remous sur le fleuve " est lauréate du concours de la Fureur de lire. En Belgique, il a travaillé pour les associations d’environnement. Il a fréquenté puis animé de très nombreux ateliers d’écriture. Il travaille au sein de l’asbl Aganippé depuis 4 ans. Frédéric Soete continue d’alimenter sa pratique d’animateur par sa pratique littéraire. Ses nouvelles et ses poèmes ont été primés à plusieurs reprises.

Dates : du lundi 23 août au vendredi 27 août 2010
Heures : de 9h30 à 16h30
Lieu : Bibliothèque de l’Université du Travail, 
Bd Roullier, 1 à 6000 Charleroi
Prix : 175 €
Réf : ECRITURE NOMADE


| Ecriture poétique
Stage proposé par le Service de la Culture de la Province de Namur, en coproduction avec la Maison de la Poésie et de la Langue Française de Namur et le CESEP.


Cet atelier propose la création de textes poétiques à partir de contraintes souples qui incitent à l’écriture.
Nous découvrirons ensemble des poèmes qui serviront de mo-dèles et de déclencheurs de notre propre capacité d’expression. La poésie habite nos sentiments et cherche inlassablement à donner sens. Il suffit de peu pour qu’un poème jaillisse à la rencontre de l’autre : un écho de la beauté ou de la fragilité par exemple, une image issue de notre quotidien et de ses bords immenses, une émotion qui donne envie d’exprimer à notre tour quelque chose de notre intériorité.
L’écriture poétique puise sa source dans une réserve imaginaire puissante, et les participants s’y meuvent très vite. Le plaisir de partager son texte fait partie des plaisirs de cet atelier, comme celui de recevoir ceux des autres. C’est ainsi que cette activité au départ très individuelle prend sa place dans un espace collectif, et c’est normal, puisque l’on écrit aussi pour donner à lire.
A cet effet, la dernière journée sera consacrée à un travail de mise en voix.

Formatrice : Véronique WAUTIER, licenciée en philosophie, poète et animatrice d’ateliers d’écriture. Elle a publié : Dans la foulée si courte des étoiles, Librairie-Galerie Racine, Paris 1998 ; Douce la densité du bleu. L’arbre à paroles. Amay, 2002 (prix Gauchez-Philippot, 2003) ; Chacun de nous est une foule. Le Coudrier, Mont-Saint-Guibert, 2004 ; Tout est Jardin, L’Arbre à paroles, Amay, 2004 ; Une petite fable rouge, L’Arbre à paroles, Amay 2006.
Pour la mise en voix : Jean Loubry, poète, comédien, metteur en scène et animateur d’ateliers de mise en voix.

Dates : du lundi 12 au vendredi 16 juillet 2010
Heures : de 9h30 à 16h30
Lieu : Maison de la Poésie, rue Fumal, 28 
à 5000 Namur
Prix : 90 €

Inscriptions 
Service de la Culture de la Province de Namur
Avenue Reine Astrid, 22A - 5000 NAMUR
Tél. : 081/776 774 - Fax : 081/776 943

  |

Géographies intimes avec le yoga et l’écriture

Un stage associant le yoga et l’écriture, pour se rapprocher de soi, de nos chemins de vie.

Le yoga par la pratique de postures, de la relaxation, de la respiration, de la visualisation, nous propose un travail en profondeur sur la structure même de notre corps et sur les énergies qui y circulent. Par-là, il nous connecte avec notre nature, notre intériorité. Parce qu’il apaise le mental, il favorise aussi la concentration et mène à l’essentiel. Ainsi, il permet une meilleure présence à soi. Cette présence à son tour nous aide à nous exprimer, à trouver nos mots pour dire notre intériorité.

Évoquer nos territoires et lieux de vie, assembler des souvenirs, parler de nos aspirations, retracer des instants passés et présents, des moments clefs, des moments légers… Mais aussi jouer avec notre mémoire. Ne pas la prendre comme un élément incontournable, oser rêver et parfois réinventer notre monde. Comme si nous tracions les vallées et les plaines d’un nouveau pays, ses fleuves et ses mers, ses contours. Un pays que nous connaissons pourtant, et sur lequel l’écriture et le yoga nous invitent à poser un autre regard.

En pratique 
Les pratiques de yoga alternent avec des temps d’écriture, de partage, de lecture… Les textes écrits sont lus et partagés au cours de l’atelier. Les journées se déroulent dans un esprit ouvert de non jugement, de respect et d’acceptation des univers des uns et des autres.

En savoir plus sur le yoga 
Le yoga proposé suit l’enseignement de Babacar Khane. Il 
s’agit d’une synthèse entre le yoga égyptien, le yoga taoïstechinois et le yoga de l’Inde, plus connu sous le nom de Hatha-Yoga. Relaxation, respiration, prise de conscience du corps, postures, visualisations constituent l’essentiel de cette pratique.

En savoir plus sur l’écriture
L’animatrice donne des pistes pour visiter votre parcours de vie, propose un cadre, une forme... pour favoriser l’expression de soi. Parfois, on utilisera d’autres supports (collage, photos, mouvement…).

Pour qui ? 
Pour toute personne sincèrement intéressée par le yoga, souhaitant évoquer son parcours de vie et en écrire des fragments. Le travail corporel ne sera pas épuisant et chacun(e) pourra y trouver son rythme.

Matériel 
Tapis de yoga, couverture, coussin, cahiers et stylos préférés, tenue vestimentaire souple et pique-nique. 

Formatrice : Josiane DE RIDDER, animatrice d’atelier d’écriture (membre du réseau Kalame), conteuse et professeur de yoga. 

Dates : du vendredi 20 au mardi 24 août 2010
Heures : de 9h30 à 16h30
Lieu : La Passiflore, 9, place de Bossière
à 5032 Bossière
Prix : 175 €
Réf : YOGA ET ECRITURE


| Du bon usage de l’écriture/lecture
Une entrée en pratique, une réflexion sur l’outil 
En co-production avec Kalame et la bibliothèque de Braine l’Alleud
www.kalame.be
http: //bibliotheque.braine-lalleud.be

L’écriture est un outil d’expression, d’animation, d’accompagnement.
L’acte d’écriture peut bloquer bon nombre d’entre nous, même si l’envie est là, on ne sait pas comment s’y prendre, comment l’utiliser comme un outil créatif et de communication pour soi ou dans un groupe.

A côté de l’enseignement de la langue et de ses règles, à côté d’une approche scolaire de la littérature et de son histoire, la pratique artistique et créative de l’écriture/lecture cherche encore sa place. Absente des académies, elle se développe de manière empirique, suivant les approches très diverses de ceux qui proposent de la partager, en atelier notamment.

Que veut dire l’écriture pour soi, quel rapport a-t-on à l’écriture, quel est mon lien avec elle ?
Quelles réalités recouvre cette notion si vaste d’écriture/lecture ? 
Où le geste devient-il créateur et le texte littéraire, et qu’est-ce que ça change ? Que se passe-t-il quand l’écriture/lecture se met au service d’un groupe, d’une collectivité, d’un quartier, d’un projet ?
Comment déclencher le processus créatif en écriture ?

Les participants expérimenteront certaines consignes proposées en atelier. Ces exercices pratiques alterneront avec des temps de lecture, de partage, de réflexion, au cours desquels chacun observera les dispositifs mis en place, les difficultés, les effets... pour dégager des possibles et les moyens qu’ils nécessitent.

Ce stage s’adresse en priorité aux animateurs, éducateurs, enseignants, travailleurs sociaux qui envisagent d’utiliser l’écri-ture dans l’animation de groupes, en soutien à un projet, une action ; seule ou en tissage avec d’autres pratiques.

Les propositions contenues dans cette formation sont très larges, aussi, le séminaire sera façonné " à la carte " en fonc-tion des participants.

Formateur : Frédérique DOLPHIJN est écrivain, réalisatrice et metteuse en scène. Elle est formatrice et anime des ateliers d’écriture et de direction d’acteurs tant en milieu scolaire qu’en milieu associatif.

Dates : du mercredi 25 août au vendredi 27 août 2010
Heures : de 9h30 à 16h30
Lieu : Bibliothèque de Braine l’Alleud, 
55, rue des Mésanges Bleues à 1420 Braine-L’Alleud
Prix : 105 €
Réf : USAGE ECRITURE

 |

 La suite sur http://www.cesep.be/STAGES_ETE_2010/cadre_stages.html