Psychothérapie institutionnelle d’enfants : L’expérience du KaPP



17.jpg
Description :
Fruit d’un travail collectif, cet ouvrage témoigne d’une expérience de psychothérapie institutionnelle dans un hôpital
de jour, le KaPP, accueillant depuis dix ans des enfants de 0 à 13 ans en grande difficulté. Qu’ils soient atteints d’autisme ou
de psychose, qu’ils présentent un retard cognitif, une violence extrême ou une anorexie mentale, ou qu’ils soient victimes de
maltraitance, les enfants ainsi que leurs familles bénéficient au KaPP d’une attention particulière à leur souffrance. Dans le
quotidien, l’anecdotique, le fugace, les soignants croisent leurs regards pour approcher la singularité de chaque enfant. Aider
l’enfant à accomplir sa tâche d’humanisation implique de lui permettre de grandir au niveau de ses émotions, son
comportement, ses compétences relationnelles et cognitives, ses apprentissages. Au KaPP, on pratique une
multidisciplinarité interactive dans la prise en charge. Chacun travaille en lien avec les collègues, pas seulement lors des
réunions d’équipe, mais aussi en coanimant activités et ateliers, parfois même en invitant des parents... Le projet
thérapeutique est en construction permanente. Les principes en sont connus et forment la culture thérapeutique de l’équipe qui
doit faire preuve de créativité pour garder le projet vivant.
Biographie de l’auteur
Philippe Kinoo est pédopsychiatre au KaPP, hôpital
pédopsychiatrique, service de psychiatrie infanto-juvénile
Cliniques universitaires Saint-Luc - UCL (Bruxelles).
Réjane Peigny et Nicole Dedonder ont toutes deux accompagné cet ouvrage. Un entretien mené par Nicole Dedonder se trouve dans le numéro 11 de notre revue Parenthèse dont le dossier traite des ateliers d’écriture auprès de personnes fragilisées.
Extrait :