Pour ne plus jamais perdre est le titre du roman de Veronika Mabardi

bandeau_CCBW.jpg

 

20121105Mabardi.jpg

Pour ne plus jamais perdre est le titre du roman de Veronika Mabardi, publié en 2011 par les éditions Esperluète. C’est aussi celui d’une performance poétique, quelque chose d’un concert, d’un voyage sonore et visuel, d’une rencontre entre trois façons d’appréhender la réalité.

Après une première semaine de résidence dans le courant du mois d’octobre, et un banc d’essai présentant au public le travail en cours, Veronika Mabardi, le guitariste Gilles Daems et la vidéaste Caroline Cereghetti poursuivent leur travail au CCBW, au cours d’une nouvelle semaine de résidence.

Ce lundi 05 novembre à 12 heures , l’équipe de Pour ne plus jamais perdre présente son deuxième banc d’essai au Foyer populaire/Espace d’inventions (au Centre culturel du Brabant wallon, 3 rue Belotte à 1490 Court-Saint-Étienne). Une rencontre et des échanges seront ensuite organisés autour d’un verre. Vous y êtes chaleureusement invités.

Pour ne plus jamais perdre sera programmé dans le cadre du festival Les nuits d’encre en mars 2013 au Centre culturel d’Ottignies.

 

Pendant que nous dormons des femmes marchent autour de la terre pour ne plus jamais, jamais être chez soi, ne plus jamais risquer de perdre - perdre quoi ? Voler en éclats.

Il y a quelques années, j’ai marché quotidiennement dans la ville, pour tenter d’épuiser la peine d’un deuil. De ces errances j’ai rapporté des mots. Des mots intimes et des mots glanés sur les trottoirs, les façades, ou lors des rencontres au hasard des rues. J’ai regardé la vie autour de moi tandis que je marchais, les visages, les corps dont je ne savais rien. J’ai écouté les rengaines, les petites phrases qui s’échappaient des maisons. J’ai croisé des inconnus qui, comme moi, marchaient sans but, avec qui j’ai partagé un petit moment, sur les places, aux carrefours. De cette expérience est né un livre. C’est à partir de ce livre qu’un spectacle se crée peu à peu, d’étape en étape, en interaction av ec le guitariste Gilles Daems et la vidéaste Caroline Cereghetti. Lors de la résidence au Centre culturel du Brabant wallon, nous explorerons le dialogue entre les mots, les images et la musique. À l’issue de cette semaine de travail, nous présenterons un moment du spectacle à ceux qui désirent partager le processus de création avec nous et poursuivre le dialogue que nous imaginons autour des images, des sons et des mots qui nous traversent lorsque la ville nous prend et que nos questions et nos pensées se mêlent au mouvement des passants anonymes.

Veronika Mabardi

Le nombre de places disponibles étant très limité, il est impératif de réserver en téléphonant à Marie Bailly au 010 62 10 33 ou en lui adressant un courriel .

 

Une production du collectif Travaux publics en partenariat avec le Centre culturel du Brabant wallon avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles - secteur de l’interdisciplinaire et du conte.

barre_logos_ccbw.jpg