Pour la littérature



Description :
On a beaucoup parlé, et on parle encore, d’une crise de la littérature. A cette crise, on donne toutes les raisons – le système, la télévision, l’époque, la société…- toutes, sauf une, rarement évoquée. Cette crise de la littérature, ne faudrait-il pas, en effet, en chercher les causes du côté de ceux qui la font, du côté des écrivains ?
Vidée de contenu, la littérature n’est trop souvent qu’une enveloppe vide, au point que même le mot a disparu de l’usage, pour laisser place à l’écriture, au fait d’écrire. Pour sortir d’une telle impasse, il suffit d’en revenir à la littérature, et pour en revenir à la littérature, il suffit d’y croire. On pourrait penser que c’est bien le minimum qu’un écrivain puisse faire, mais à l’ère du soupçon et de la dérision, c’est encore un maximum.
Cécile Wajsbrot a publié plusieurs romans.
Extrait :