Philippe Soupault : écriture de soi et lecture d’autrui



Description :
Le nom de Philippe Soupault évoque d’abord les débuts de l’aventure surréalistes et , de manière générale, la poésie. Toutefois, le coauteur des Champs magnétiques nous a laissé une production riche et variée : romans, nouvelles, critiques, textes autobiographiques. Jean-Jacques Queloz s’est intéressé à deux des facettes de cette œuvre, souvent négligées par la critique, à savoir les écrits autobiographiques et les textes critiques consacrés à Lautréamont.
Qu’elle soit autobiographique ou critique, l’œuvre de Soupault s’étale dans le temps et, à plusieurs reprises, l’auteur surréaliste a abordé des sujets identiques. Jean-Jacques Queloz tire parti de cette opportunité et considère les textes dans une perspective génétique. Il parvient ainsi à dégager des éléments de poétique qui permettent de constater que l’œuvre de l’autobiographe et celle du critique, non seulement se font écho, mais se complètent : la lecture d’autrui est incidente sur l’écriture de soi.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
Extrait :
------------------------------------------------------------------------
Informations complémentaires, couverture et table des matières : http://www.editions-academia.be/index2.php?addr=fr2/fiche_3.php?id=20033
----------------------------------------------------------------------------------------------------
Présentation du livre et bon de commande : http://www.academia-bruylant.be/doc/BDC_ACDT25.pdf