Parler en performant - oralité et autres vecteurs de créatio et de connaissance

« Parler en performant »- Jérôme Mauche reçoit François Bon, auteur et Françoise Waquet, historienne.


Poésie Plate-forme est un cycle de rencontres consacré à la poésie contemporaine et proposé par l’écrivain Jérôme Mauche. Ce programme vise à révéler les pratiques poétiques de personnalités d’univers différents (architectes, philosophes, cinéastes, managers, musiciens...) en favorisant leur rencontre et leur dialogue.
Sont conviés dans le cadre de cette rencontre « Poésie Plate-forme » François Bon , écrivain, et Françoise Waquet , historienne.
« Parler en performant » a pour ambition d’interroger la prise de parole lors du moment de la performance à l’heure où cette pratique suscite un intérêt grandissant dans un ensemble élargi de domaines sociaux et artistiques.
Françoise Waquet qui est historienne de la connaissance s’intéresse, entre autres, à la place de l’oralité dans les contextes de communication scientifique. Elle interroge le rôle de la parole de l’Antiquité à nos jours, des joutes poétiques improvisées de l’Italie du XVIIIe siècle jusqu’aux pratiques dans les congrès contemporains (small conferences et poster sessions).
François Bon, écrivain réputé, a toujours eu le souci d’élargir l’espace littéraire dans ses romans, fictions, essais, pièces, performances et projets collectifs. Cette manière généreuse qu’il a d’amener le texte et la littérature dans des espaces sociaux multiples l’a conduit à investir internet et cela à partir du milieu des années 90. Par une série de sites, mais aussi une réflexion sur cet espace, il a mis en place un réseau de savoir, de sociabilité et d’édition exemplaire qui participe au renouvellement des formes littéraires.
Il sera notamment question lors de cette rencontre de la place dans les outils numériques de l’oralité, comme vecteur de création et de connaissance.

BIOGRAPHIES

François BON

Après avoir suivi des études d’ingénieur et travaillé dans l’industrie, François Bon fait paraître son premier livre aux éditions de Minuit en 1982 Sortie d’usine. Expérimentant le récit, les voix, le texte théâtral comme l’essai, s’éloignant du roman, son œuvre s’inscrit et rend compte des bouleversements du monde soucieux d’inscrire les pratiques littéraires dans le réel. Il est l’auteur de fictions, ainsi Décor ciment , Minuit, 1986 ; Calvaire des chiens , Minuit, 1990 ; Temps machine , Verdier, 1992 ; C’était toute une vie , Verdier, 1995 ; Parking, Minuit , 1996 ; Paysage fer , Verdier, 2000 ; Mécanique , Verdier, 2001 ; Daewoo , Fayard, 2004 ; Tumulte , Fayard, 2006 ; L’incendie du Hilton , Albin Michel, 2009 ; d’essais consacrés à des écrivains : La Folie Rabelais , Minuit, 1990 ; Pour Koltès , Solitaires Intempestifs, 2000 ; ou aux usages sociaux de l’écrit Tous les mots sont adultes , Fayard, 2000 ; Après le livre , Seuil et Publie.net, 2011. Il est l’auteur d’une trilogie consacrée au rock, Rolling Stones, une biographie , Fayard, 2002 ; Bob Dylan , Albin Michel, 2007 ; Rock’n roll , un portrait de Led Zeppelin, Albin Michel, 2008.
Il développe durant les années 80 une pratique et une réflexion sur les ateliers d’écriture, puis plus récemment sur le web. Il crée dès 1997 un des premiers sites consacré à la littérature, remue.net , qu’il ouvre à d’autres collaborateurs. Après avoir dirigé la collection « déplacement » aux éditions du Seuil, il met en place publie.net , coopérative d’auteurs pour l’édition et la diffusion numérique de littérature contemporaine.
Il collabore avec des musiciens comme Dominique Pifarély ou Kasper T. Koeplitz, ou des artistes, tout en enseignant la littérature ainsi actuellement à Sciences-Po de Paris ou à l’UCL de Louvain-la-Neuve.

http://www.tierslivre.net/

 

Françoise WAQUET

Archiviste paléographe, Françoise Waquet consacre sa thèse de l’École des chartes aux fêtes royales sous la Restauration avant de travailler sur les relations intellectuelles entre savants français et italiens. Directrice de recherche au CNRS, directrice adjointe du Centre d’Étude de la Langue et de Littérature Française du XVIIe et XVIIIe siècles, elle travaille sur les formes de la sociabilité des savants, au sein de la « République des lettres » et des milieux intellectuels. Elle a notamment étudié la communication au sein de ce milieu, insistant notamment sur l’importance de l’oralité dans les processus écrits, ainsi que plus généralement sur les processus de transmissions de savoir.
Elle est l’auteur, outre de très nombreux articles et contributions scientifiques, de livres importants ainsi Les Fêtes royales sous la Restauration ou l’Ancien régime retrouvé , Droz, 1981 ; Le Modèle français et l’Italie savante . Conscience de soi et perception de l’autre dans la république des lettres (1660-1750), École française de Rome, 1989 ; La République des lettres avec Hans Bots, Belin, 1997 ; Le latin ou L’empire d’un signe (XVIe-XXe siècle) , Albin Michel, 1998 ; Parler comme un livre. L’oralité et le savoir (XVIe-XXe siècle) , Albin Michel, 2003 ; Les Enfants de Socrate : filiation intellectuelle et transmission du savoir, XVIIe-XXIe siècle , Albin Michel, 2008. La médaille d’argent du CNRS lui a été attribuée en 2003.