Où lisez-vous ? Lui, dans une cave.

Une proposition radicale

Cette performance s’inscrit dans le cadre du « labo HO », un concours organisé pour la cinquième fois par la galerie, et qui propose à des artistes contemporains de s’approprier l’espace. « Le concours pousse le bouchon un peu loin en offrant le lieu à une proposition radicale » , reconnaît Gilles Desplanques, son directeur. « C’est une responsabilité, mais on a choisi de l’assumer » .

Le plasticien, qui réside à Marseille, n’en est pas à sa première performance mettant son corps à rude épreuve. En Espagne, il avait passé 20 jours à creuser une galerie à 3 m de profondeur, en la rebouchant au fur et à mesure de son avancée, telle une taupe. Autre performance de l’artiste : entre Digne et l’Italie, il a poussé sur de petites routes de montagne une capsule de 70 kg, dans laquelle il dormait, à mi-chemin entre le bousier et l’escargot. Il avait également traversé la France en ligne droite, de Nantes à Metz, à l’aide d’une boussole, en passant au travers des barrières et obstacles se dressant sur sa route.

(source : AFP)