Masterclasse-Atelier avec Yanick Lahens & Pascale Fonteneau le samedi 4 juin à Passa Porta

BIOGRAPHIE DE YANICK LAHENS

Yanick Lahens est née à Port-au-Prince en 1953. Elle fait ses études secondaires et supérieures en France, avant de retourner en Haïti pour enseigner la littérature à l’université d’État jusqu’en 1995. Longtemps professeur, mais aussi journaliste – elle a collaboré à différentes revues et a animé l’émission « Entre nous » sur Radio Haïti Inter –, elle consacre aujourd’hui une grande partie de son temps au développement social et culturel de son pays. Après avoir coordonné un temps les activités d’une plateforme de la société civile, son action a été saluée en 2007 par le Collectif féminin haïtien, elle est désormais cofondatrice de « l’Association des écrivains haïtiens », qui lutte contre l’illettrisme. Elle a également créé, en 2008, « Action pour le changement » (APC), destiné à former les jeunes générations aux stratégies de développement durable, à les sensibiliser à des questions d’intérêt national et à renforcer le lien social, notamment à travers la réalisation de courts-métrages. Cette fondation a aussi permis la construction de quatre bibliothèques supplémentaires en Haïti. Aujourd’hui membre du « Conseil international d’études francophones », elle a également fait partie du cabinet du ministre de la Culture de Raoul Peck, entre 1996 et 1997. En 1998, elle a dirigé le projet « la Route de l’esclavage » qui s’intéressait à la problématique de l’esclavage en Haïti, à travers les sciences et les arts. En 2014, elle s’est vu décerner le titre d’officier des Arts et des Lettres par l’ambassadeur de France en Haïti. Grande figure de la littérature haïtienne. Elle a reçu en 2011 le prix d’Excellence de l’Association d’études haïtiennes pour l’ensemble de son œuvre. Elle brosse sans complaisance le tableau de la réalité caribéenne dans chacun de ses livres.
Elle est l’auteur d’essais, entre autres, L’Exil : entre l’ancrage et la fuite, l’écrivain haïtien (1990) et de nouvelles, notamment Tante Résia et les Dieux (1994). En 2000, paraît aux éditions du Serpent à plumes son premier roman, Dans la maison du père. Elle publie en 2003, La petite corruption, en 2008 La Couleur de l’aube, qui est distingué par plusieurs prix : prix du livre RFO 2009, prix littéraire Richelieu de la Francophonie 2009, prix Millepages 2008. En 2010 son récit Failles, inspiré du séisme qui a frappé Haïti la même année. Puis, en 2013, Guillaume et Nathalie rencontre une très bonne réception critique : il obtient le prix Carbet des lycéens 2014 et le prix Caraïbes de l’ADELF 2013. En septembre 2014, elle publie Bain de lune, son grand roman de la terre haïtienne, fruit de plusieurs années de travail et qui obtient le Prix Femina.


BIOGRAPHIE DE PASCALE FONTENEAU
Pascale Fonteneau, née en Bretagne d’une mère allemande et d’un père français, vit depuis un bout de temps à Bruxelles. Si on lui pose la question, déclare avoir délibérément choisi la branche noire de la littérature. Adore regarder sous les jupes de la société et ne cesse d’inventer des histoires, des petits bouts de vie très quelconques qui s’égarent sur le chemin du destin et s’écrasent tragiquement contre un mur de cynisme et de fatalité. A écrit des nouvelles, des pièces radiophoniques et des romans qui ne parlent finalement que d’une chose : de nous.
Par ailleurs, elle a participé à l’organisation ou à la coordination de festivals de cinéma (longs et courts métrages), de festivals Polar (Bruxelles et Mons), à l’aventure Passa Porta, maison internationale de littérature dont elle a dirigé la partie francophone pendant 7 ans et à la création d’un réseau d’animateurs d’ateliers d’écriture. Aujourd’hui, elle travaille à Indications, organisation de jeunesse d’animation et d’approche critique du langage artistique.
Bibliographie : confidences sur l’escalier, Série Noire, Gallimard, 1992, Etats de lame, Série Noire, Gallimard, 1993, réédité en 1994, réédition Le Masque, 2008, les fils perdus de Sylvie Derijke, Série Noire, Gall. 1995, les damnés de l’artère, coll. CHERYL, Éditions Baleine, 1996, Otto, Série Noire, Gallimard, 1997, La puissance du désordre, Édition Baleine, 1997 (réédition Folio Policier), La vanité des pions, Série Noire, Gallimard, 2000, Curieux sentiments (nouvelles), Lignes Noires, Paris, Janvier 2000, Du début à la fin (nouvelles), La Pierre dAlun, Gravures de Thierry Lenoir, Bruxelles, 2002, TGV, le grand miroir, Bruxelles, 2003, Crois-moi, Labor, Bruxelles, 2005, Jour de gloire, Le Masque, 2006, Contretemps, Le Masque, 2007, 1275 ARES, La Branche, collection « Suite Noire », 2008, Hasbeen Aden, Bruxelles, 2010, Proprietés privées, Actes Noirs, 2010, Yes we can !, In- 8, Pau, 2012, Au pays où les chinois nagent debout, (Résidence avec Dominique Fabre), Nuit Myrtide éd. 2016.


http://autricesecarlatelacie.com/ pour toutes les infos des évènements passés et à venir.

A REECOUTER (Enregistrements réalisés par l’Arbre de Diane, partenaire des masterclasses)

Masterclasse Ananda Devi/Layla Nabulsi : https://soundcloud.com/sonalitte/masterclasse-avec-ananda-devi-layla-nabulsi

Masterclasse Fatou Diome/Caroline Lamarche : https://soundcloud.com/milady-renoir/projet- autrices-masterclasse-dautrices-fatou- diome-caroline-lamarche-partie-12

Masterclasse Bessora/Sophie Magerat :
https://soundcloud.com/milady-renoir/bessora

+ Visuel autrices réalisé par Nicolas Marchant.


LE CONCEPT AUTRICES*
*Autrice : En littérature, dérivé de Auctrix, féminin latin de Auctor (auteur)

Basée sur une idée originale d’Elsa Poisot et Line Guellati, le projet Autrices est une programmation culturelle pour la saison 2015-2016, composée de six événements mêlant des lectures-spectacles, des rencontres-débats, des masterclasses en écriture afin de faire découvrir une série d’autrices originaires d’Afrique (subsaharienne, Maghreb), Caraïbes dont Fatou Diome, Ananda Devi, Bessora, Leïla Marouane, Yanick Lahens, Leonora Miano. A travers leurs écrits, elles questionnent chacune le genre, l’actualité, la littérature, les rapports Nord-Sud, l’identité et la migration.

Coproduction : Ecarlate la Cie, Passa Porta, La Bellone, le réseau Kalame.

Avec le soutien de : la Fédération Wallonie Bruxelles – Promotion de Bruxelles – Promotion des Lettres, la Commission communautaire française , la Ville de Bruxelles (Cellule Culture), la SACD et la Scam, le théâtre Varia, le magazine Axelle édité par Vie Féminine, l’asbl Echanges et Synergie, le Groupov, La Chaufferie Acte1, La Boutique Culturelle, l’Arbre de Diane, la librairie Tulitu, le Librex, FPS, le CEDEM , Les Amitiés Belgo-Algériennes, CEC (pour les rencontres avec Fatou Diome et Ananda Devi)

Portfolio