Les secrets d’écrivain de Nadine Gordimer

Comment devient-on écrivain ?
Ecrivain est le seul métier pour lequel il n’y a pas de formation. Les ateliers d’écriture peuvent vous apprendre à être critique envers votre travail, mais ils n’enseignent pas la création. La seule école d’un auteur est la bibliothèque : il faut lire, encore et toujours. Vous devez découvrir la profondeur de l’écriture lorsqu’elle se penche sur les infinies perspectives de l’être humain. Seul.

Quel est le rôle du roman ?
Milan Kundera a donné la réponse : « Un roman pose des questions. La sagesse de ce genre est de s’interroger sur tout, sans donner de réponses. » Nous avons le droit et l’obligation d’être honnête lorsque nous exprimons les jugements et les sentiments de nos personnages. L’écrivain doit plonger sa main dans la société et le monde pour faire ressortir une part de vérité dans son roman. Vous n’êtes plus vous-même lorsque vous écrivez. Vous vous projetez dans la peau d’autres gens. Je pense que dans la vie, vous imaginez parfois q’une personne particulière est témoin de vos actes.

Pourquoi décrivez-vous si peu l’apparence de vos personnages ?
Les descriptions physiques doivent être minimales. je préfère apporter quelques précisions de cet ordre lorqu’elles complètent un autre élément du texte. Vous pouvez par exemple décrire les yeux d’un personnage lorsqu’un autre les fixe. C’est beaucoup plus naturel. Les descriptions ne sont pas planifiées : elles surgissent au moment approprié.

Avez-vous des activités routinières qui vous aident à écrire ?
Pour moi, les choses ordinaires de la vie sont primordiales. Laver ses vêtements, prendre soin de ses plantes… ce sont des activités très saines ! Elles permettent de rester en relation avec le monde. Cela vous ramène littéralement à la vie. Quant à la solitude, elle est une menace et s’apparente parfois à de la folie.

(Source : Washington Post, The Paris Review ; Crédit photo : Achievement)

http://www.enviedecrire.com/les-secrets-decrivain-de-nadine-gordimer/