Les plus beaux bijoux du livre belge

 

Onze lauréats ! Récits en Duo du cinéaste Vincent Dieutre et de l’éditeur Gilles Collard comme un cahier de corps croisés. Toute la richesse architecturale des CPAS de Bruxelles. Une compil’ de petites histoires autour du vin. Des livres édités à l’occasion d’expositions d’architecture. Visceralists où le graphiste Philippe Koeune crée un « livre handicapé » autour d’une exposition controversée traitant ce sujet. Philippe Koeune sera doublement distingué puisqu’il a été choisi par le jury pour créer le catalogue de la prochaine édition du Prix Baudin. Il y en a pour tous les goûts, tous les formats, les matières comme le rhodoïd dans le superbe Par les sillons , un livre-objet du graphiste Pierre Huyghebaert (Speculoos) qui a travaillé sur l’œuvre de Fortemps.

 

Pratique Au Wiels, 354 avenue Van Volxem, 1190-Bruxelles, jusqu’au 3 avril. Passa Porta, du 27 juin au 15 septembre. www.prixbaudinprijs.be

Lancé en 2008, le Prix Fernand Baudin soutenu par Bruxelles Export, Wallonie-Bruxelles International et l’AWEX récompense chaque année les plus beaux livres de Bruxelles et de Wallonie. C’est l’instant magique où le trinôme graphiste-éditeur et imprimeur brille de toutes leurs forces conjuguées. «  C’est l’occasion de découvrir la vitalité et le renouveau dans la création du livre , précise Pierre Huyghebaert. Le graphiste n’est pas quelqu’un d’invisible entre le commanditaire et le public mais un artiste à part entière. »

Le Prix Fernand Baudin est décerné par un jury international composé de professionnels du secteur du livre. Comment distingue-t-il ces onze lauréats ? « Tout doit être juste et parfait dans l’adéquation entre le contenu et le contenant , reprend le graphiste de Speculoos. On vise le zéro faute entre la typographie et le visuel. Le guide « La Belgique et le vin » n’aurait rien d’exceptionnel si l’intervention graphique de Pierre Smeets (please letmedesign) n’était pas juste. La sobriété est payante. De plus, cela soutient un jeune éditeur. »

Cette sélection est vraiment celle de l’ouverture, car elle présente des ouvrages comme ce guide du vin tiré à 35 .000 exemplaires et déjà multiprimé contre de petits tirages comme Au Pilori de Sophie Nys (250 exemplaires).