La semaine de... Rony Demaeseneer (3/6)

MERCREDI

"Pas vraiment superstitieux.

Tourné depuis 7 heures autour d’une phrase. Article.

Décidément tout danse autour du feu, lecture erratique de Roubaud, Le grand incendie de Londres , Seuil, 1989. Y reviendrai encore. Sous-titre révélateur : récit, avec incises et bifurcations . De plus en plus persuadé qu’aucune lecture n’est anodine ; elles s’imbriquent l’une dans l’autre, s’appellent, copulation de lectures attirées l’une par l’aure. Rouages, réseaux, emboîtements infinis. Appariement. Chimie alvéolaire, je lis par capillarité. Roubaud scientifique une fois de plus, pas médecin, mathématicien, légère tendance oulipienne. Où l’on constate que l’écriture est matière scientifique. Alphabet binaire, bipolarité de la grammaire. Inciser = écrire au scalpel ! Bifurquer = musarder, réseau routier de l’écriture, parcours d’orientation. (écrivain = scout dévergondé, Baden Powell dans un bordel d’Amsterdam * ). Prendre à gauche après le second chapitre du Tiers Livre. (Livre dont vous êtes le héros !). Tournez la page !

Pour tourner la page , suivre Butor et ses entretiens avec Lucien Giraudo, Actes Sud, « le livre est un canton de cette région beaucoup plus vaste qu’est l’écrit ».

Et Williams que j’ouvre encore : « comme si notre lit était celui du courant – j’ai tant de choses à te dire ». Peut-être rien de plus.

* pensée pour le matelot d’Amsterdam d’Apollinaire dans L’hérésiarque et Cie. , « Le brick hollandais, l’Alkmaar, revenait de Java, chargé d’épices et d’autres matières précieuses. Il fit escale à Southampton, et les matelots eurent permission de descendre à terre. » + bien sûr aussi Mac Orlan."