La semaine de ... Jacques Darras (1/6)

"L’allant du vers, questions à Jacques Darras".
 
(Vos retours, commentaires, intrusions, effusions sont les bienvenus sur info@kalame.be -
Kalame fera le relais avec l’auteur-poète de la mer).

Q. Pourquoi, Jacques Darras, continuez-vous à écrire en vers ?

JD. Parce que j’aime les phrases/ou/vers.

Parce que j’aime les phrases ouvertes.

Parce que j’aime les phrases houx vertes.

Parce que je ne pohésite jamais avec le vers.

Parce que poésie c’est leçon d’inachèvement.

Quand bien même j’ai la rime quand bien même je l’arrime.

Parce qu’arrimage arrimaison sont grosse ficelle gros ficelage pour donner l’illusion que ça tient.

Alors que ça flotte.

Que ça ballotte.

Que ça cahote.

Que ça cliquote.

Que ça jacquote de partout.

Poésie selon moi c’est cahots.

C’est chaos du bout de la route & commencement.

C’est cahots amortis absorbés par le vers.

C’est à dire « la-phrase-avec-ressorts ».

C’est l’ornière commune faite viable & piétonnable en dansant & chantant.