La semaine de... Eric Brogniet (1/7)

Et voici son LUNDI :

Comment un poète, souvent décrit par les images d’Epinal, qui ponctuent l’ignorance de chacun d’entre nous, comme un inspiré cloîtré dans sa tour d’ivoire, autant dire un inadapté complet, peut-il ignorer le monde ? Comment écrire encore de la poésie après Auschwitz ? s’effarait Adorno… Et Hölderlin déjà, deux siècles plus tôt : A quoi bon des poètes en temps de détresse ? La littérature, et la poésie, ne se conçoivent pour moi qu’en totale osmose avec la réalité. Non pas qu’elle y soit « engagée » et qu’elle veuille dès lors en dire quoi que ce soit. Mais comment faire abstraction de la réalité ? Comment ne pas se perdre, devant cette insupportable réalité, dans la vaine échappatoire de l’imaginaire ? Comment suggérer quelque chose qui soit réel, c’est-à-dire qui nous abouche avec l’absolu, l’indicible, et fasse que notre descellement, notre bord à bord avec lui, nous relie au meilleur de l’être transitoire que nous sommes et au cosmos auquel nous appartenons et dont nous sommes faits ? Comment passer de l’orbite mortifère et de notre condition souffrante à la sphère de l’amour et de la beauté ? Comment dire notre essentiel ? La poésie, autant dire la faculté de créer, "ce tracé, tout homme y a droit, quels que soient les murs entre lesquels il campe. Tout homme a droit à l’alliance de son geste avec son rêve. Tout homme a droit à inventer le visage de son désir. Tout homme a droit à quêter son ombre dans la couleur - fût-ce à la rejoindre et à en mourir : car l’art qui est édification et sauvegarde peut être aussi destruction, ultime saccage de la douleur. Mais, même à ce point où l’homme est rattrapé par son malheur, l’œuvre à laquelle il s’est voué témoigne pour sa liberté. Ou alors il faut décider que l’homme n’est pas un homme, qu’il n’a pas d’âme, que l’âme n’a pas besoin de respirer - et que le temps est sans partage et sans rémission. L’histoire ne manque pas d’exemples où telle décision eut force de loi », écrit le grand artiste monténégrin Dado [i]


[i] Du droit à peinture in : Des artistes, Presses Universitaires du Septentrion, 2010.