La semaine de ... David Giannoni (6/6)

Samedi 12 janvier 2013

∞h∞

L’infini est prié de nous rejoindre.

Comme hier cette journée aura été écrite avant d’avoir été vécue.

Donc, imaginez un peu, il n’est même pas impossible que je ne sois plus là, que je sois évaporé, pffuit ! transformé déjà en ma prochaine réincarnation ou autre chose encore.

Ou bien suis-je en train de combattre comme hier, et comme demain encore, entre rêves/attachements et tentatives de perceptions du réel « tel qu’il est », au-delà de son inévitable construction en « réalités » diverses et variées…

Décidément, comme le dit S. N. Goenka, l’un des artisans contemporains de la méditation millénaire Vipassana*, « Aniccia », « Tout passe »… Rien n’est permanent sinon l’impermanence comme disent aussi d’autres bouddhistes. Vipassana signifie littéralement « voir les choses telles qu’elles sont réellement »**.

Et c’est à cela que nous sommes continuellement conviés dans nos vies-poésies : voir les choses, les gens, les relations, les actions « pour ce qu’elles sont » et non pas « pour ce que l’on voudrait qu’elles soient » ou bien « pour ce qu’elles ont l’air d’être à travers le regard des autres », etc.

Défaire nos limites au sens de leur mener la vie dure et d’en sortir gagnant, plus réel. Casser le cercle vicieux de la projection infinie de nos désirs/imaginations sur l’autre, sur les autres.

Rien de plus beau que le réel.

Le rêve nous endort.

Il peut être agréable de dormir. Bien sûr. Mais juste ce qu’il faut.

C’est comme manger boire et autres choses encore.

Cela ne nous évitera jamais le plaisir. Et le désir !

Mais nous en serons plus conscients, et donc plus libres.

Combat dans la joie j’écrivais hier.

Et là où je suis, réel, au moment où tu lis, e-lectrice, e-lecteur,

tu le sais à présent

il y a silence

et postures du corps qui s’écoute

de sensations qui se sentent

sans, autant que faire se peut,

qu’esprit-mental-cœur n’analysent de trop, n’interviennent de trop

écoute-sensation de sa respiration

sensation de ses sensations,

sans jugement

sentir les douleurs aussi, les souffrances

et ne pas estimer, ne pas juger, ne pas vouloir capturer-arrêter ce qui circule

car alors plic ! ploc ! la bulle éclate

comme abcès

et de laisser passer, passer, passer…

Aujourd’hui, je le devine, même deux jours avant d’y être, tellement de questions vont m’assaillir, dans ce silence, dans cette division des espaces entre les mêmes gens, une avalanche de « to do lists » qui risquera de me recouvrir, et puis le passé encore et toujours, les anciens amours, et les ratés d’une vie, les réussites aussi, et la mort de mon père, encore, advenue le 13 octobre 2011… tout cela à laisser surgir… et laisser passer…

Et me voici au cœur de moi et non-moi

Juste avant de te quitter, chère e-lectrice, cher e-lecteur,

te remercier, d’avoir partagé ces quelques moments ensemble,

ces intimités et ces dimensions plus publiques et professionnelles

mais tu l’auras compris à présent

je suis et reste un seul et même être

multiple comme un poème

et unique à la fois

Nous nous retrouverons dans la vie réelle ?

Viendras-tu me dire ce que tu auras aimé de tel ou tel livre que nous aurons publié ?

Viendras-tu nous rendre visite à la Maison de la poésie lors d’un atelier ou bien lors d’une soirée ou lors du prochain Nouvel An poétique le 16 mars 2013 à Amay ?

Viendras-tu nous voir à la Boutique maelstrÖm 4 1 4 ?

Viendras-tu au fiEstival de poésie et musiques à l’Espace Senghor du 9 au 12 mai 2013 ?

Viendras-tu ?

Viens-tu ?

L’infini est prié de nous rejoindre.

* Pour ceux qui se demandent en quoi consiste la méditation Vipassana voici un lien déjà : http://www.pajjota.dhamma.org et un « code de conduite » pour mener ce genre de travail sur soi http://www.french.dhamma.org/code-etudiant-janvier-2008.pdf

** Emploi du temps – journée-type méditation Vipassana

4h00 Réveil

4h30 — 6h30 Méditation dans la salle de méditation ou dans votre chambre

6h30 — 8h00 Petit déjeuner

8h00 — 9h00 Méditation de groupe dans la salle de méditation

9h00 — 11h00 Méditation dans la salle ou dans votre chambre, selon les instructions de l’enseignant

11h00—12h00 Déjeuner

12h00—13h00 Repos. Entrevues avec l’enseignant

13h00 — 14h30 Méditation dans la salle de méditation ou dans votre chambre

14h30 — 15h30 Méditation de groupe dans la salle de méditation

15h30 — 17h00 Méditation dans la salle ou dans votre chambre, selon les instructions de l’enseignant

17h00 — 18h00 Thé et repos

18h00 — 19h00 Méditation de groupe dans la salle de méditation

19h00 — 20h15 Discours de l’enseignant sur support vidéo en anglais, et support audio pour les différentes traductions

20h15 — 21h00 Méditation de groupe dans la salle de méditation

21h00 — 21h30 Questions/réponses dans la salle de méditation

21h30 Repos dans la chambre - Extinction des lumi.res