Fonctionnement

Les coordinatrices (et co-directrices de l’asbl EntrezLire) Réjane Peigny et Pascale Fonteneau en ont été les coordinatrices jusqu’en 2010. Milady Renoir remplace depuis le 1er décembre 2010 Réjane Peigny en tant que coordinatrice du réseau. Pascale Fonteneau et Milady Renoir organisent les activités, avec l’aide d’autres membres du réseau.

Le Conseil de Kalame rassemble une dizaine d’animateurs, tous membres actifs du réseau. Consultatif, il mène une réflexion sur les questions de fond liées aux ateliers d’écriture : l’éthique, les outils de formation, les politiques culturelles, le rôle dans la société, les critères d’adhésion à Kalame…

C’est lui qui met à jour chaque année la liste des membres actifs. C’est lui aussi qui propose la sélection des nouveaux conseillers pour un mandat de plus ou moins deux ans.

De septembre 2004 à décembre 2005 : Xavier Deutsch, Luc Dumont, Pascale Fonteneau, Eva Kavian, Myriam Mallié, Réjane Peigny, Emmanuèle Sandron, Daniel Simon, Claudine Tondreau, Michel Voiturier et Evelyne Wilwerth.

De janvier 2006 à décembre 2007 : Marie-Andrée Delhamende, Luc Dumont, Pascale Fonteneau, Myriam Mallié, Réjane Peigny, Claudine Tondreau, Michel Voiturier et Evelyne Wilwerth.

De décembre 2007 à janvier 2009 : Marie-Andrée Delhamende, Frédérique Dolphijn, Luc Dumont, Pascale Fonteneau, Myriam Mallié, Marie-Eve Palin, Réjane Peigny et Vincent Tholomé.

Aujourd’hui, le conseil se composent de deux entités. Le noyau dur, aussi appelé LE ROCHER DU CONSEIL, gère les questions de fonds du réseau et est composé de Frédérique Dolphijn, Luc Dumont, Pascale Fonteneau, Marie-Eve Palin, Réjane Peigny, Vincent Tholomé, Milady Renoir et Annemarie Trekker.

S’ajoute à ce Rocher, un ARBRE A PALABRES, composés de membres actifs appelés à participer aux actions du réseau. Sont invités à s’accrocher au branches de cet arbre : Christine Van Acker, Evelyne Wilwerth, Myriam Mallié, Jacqueline Daussain, Jacqueline Leyder, Claudine Tondreau, Gérard de Sélys, Marie-Andrée Delhamende.

Et autour de ce rocher et de cet arbre, des POINTS DE RENCONTRE locaux (Liège, Namur, Province du Luxembourg, ...) se forment dans toute la Belgique Francophone afin de créer des lieux de réflexion et d’échange de pratiques.