Cet email ne s’affiche pas correctement ?
Voir cette Infolettre dans votre navigateur .

Focus Réseau : Mais qui est cette membre ?

Cher.e.s membres du Réseau,

Le focus sur l’un.e ou l’autre membre du Réseau a débuté avec Lisette Lombé il y a quelques jours.
Aujourd’hui, c’est Jacqueline Leyder. Certain.e.s la connaissent depuis "longtemps", d’autres la découvriront entre les lignes qu’elle a écrit pour Kalame...

Bonne lecture.

Milady


Petites choses à propos…
De Jacqueline LEYDER

- Qu’est-ce qui (vous) anime (dans) un atelier d’écriture ?

Le plaisir de préparer les ateliers, lectures, écritures, découvertes, recherches, recoupements, découpements, montée du chaos qui – surprise à chaque fois - finit toujours par se résoudre en quelques propositions d’écriture amoureusement fignolées, encadrées, reliées, prêtes pour la « transmission » (un mot pas très joli mais il semblerait que ce soit un de mes ‘grands mots’, c’est-à-dire une notion plus qu’un mot ; pas moyen d’y échapper !)

Les gens, la curiosité ou l’intérêt pour les gens ; leurs adhésion, enthousiasme, réticence, opposition, rébellion devant les propositions qu’ils acceptent, détournent, contournent, jettent bas) ; les rencontres, le plaisir du travail ensemble, les élans ensemble ; les écritures et les lectures ensemble, si différentes.
Les retours et dans les retours les discussions, les pas d’accord, les questions nouvelles, les enthousiasmes (tel auteur, tel livre, ah !) ; la pause-café ou thé, les nouvelles de l’un(e) ou l’autre, de sa vie « au-dehors », …

Tout ça m’anime et tout ça anime mes ateliers.

- Si vous étiez un mot, vous seriez ?

En ce moment ? « Presbytère »… : car je découvre (tardivement) Colette qui, dans ce petit extrait de La maison de Claudine me parle de moi et de ma relation aux mots :
Le mot « presbytère » venait de tomber, cette année-là, dans mon oreille sensible, et d’y faire des ravages.
« C’est certainement le presbytère le plus gai que je connaisse… » avait dit quelqu’un.
Loin de moi l’idée de demander à l’un de mes parents : « Qu’est-ce que c’est, un presbytère ? » J’avais recueilli en moi le mot mystérieux, comme brodé d’un relief rêche en son commencement, achevé en une longue et rêveuse syllabe… Enrichie d’un secret et d’un doute, je dormais avec le mot et je l’emportais sur mon mur. « Presbytère ! » Je le jetais, par-dessus le toit du poulailler et le jardin de Miton, vers l’horizon toujours brumeux de Moutiers. Du haut de mon mur, le mot sonnait en anathème : « Allez ! vous êtes tous des presbytères ! » criais-je à des bannis invisibles.
Un peu plus tard, le mot perdit de son venin, et je m’avisai que « presbytère » pouvait bien être le nom scientifique du petit escargot rayé jaune et noir… Une imprudence perdit tout (…)
— Maman ! regarde le joli petit presbytère que j’ai trouvé !
— Le joli petit… quoi ?
— Le joli petit presb…
Je me tus, trop tard. Il me fallut apprendre — « Je me demande si cette enfant a tout son bon sens… » ce que je tenais tant à ignorer, et appeler « les choses par leur nom… ».

- Si vous étiez un personnage ?

Euh… je serais Amory Clay et Dalva, en même temps que la Reine des neiges quand elle se cache dans son palais de glace (non, je ne chanterai pas) ou Lisbeth Salander dans son appartement dont personne ne sait rien (tome 2 ou 3), aussi Bob Morane pour l’enfance et Garp de toute façon et aussi la mère de Garp. Tout compte fait, je me sentirais plus à l’aise si j’étais tout ça en même temps à l’intérieur d’une Inconnue Anonyme qui lirait tout le temps sans avoir mal aux yeux et écrirait des petits trucs dans une maison à colombages au milieu de la forêt.

Kalame et vous, c’est... ?

Une longue histoire… Une référence en tout cas, un appui, une parenté d’intérêts, une alternance de rapprochements et de distance au gré des formations, des activités, de mes possibilités de participation (la distance géographique et les heures des festivités étant les facteurs décisifs). Kalame est une des composantes de ma vie d’animatrice d’ateliers.

Cet email a été envoyé à : mail@example.org
Me désinscrire de cette Newsletter