Écrits de prison ou comment y rester humain

"Les Archives du patrimoine autobiographique (Apabel) et la bibliothèque-médiathèque Le Phare vous proposent une plongée dans les écrits de prisonniers de droit commun, connus ou moins connus.

Cet événement s’inscrit dans le cadre de la mission de l’Apabel : collecter, préserver et faire vivre des écrits autobiographiques non publiés. C’est-à-dire, sauver de l’oubli et de la disparition les « voix des anonymes » qui ont posé cet acte hautement symbolique de prendre la plume pour écrire leur vie, en tout ou en partie.

Les événements littéraires de l’Apabel s’articulent autour de la mise en parallèle d’écrits d’auteurs inconnus, non publiés, et de textes d’auteurs connus. Il s’agit de montrer que les préoccupations sont similaires, tant sur le plan du contenu que de la forme.

Ce 29 novembre, on mettra en parallèle des textes écrits en prison par de grands auteurs, de François Villon à Abdellatif Laabi, et des écrits réalisés dans nos prisons belges. De plus, Albert Mingelgrün commentera Le dernier jour d’un condamné (1829), de Victor Hugo, et L’abolition de la peine de mort (1851) de Victor Schoelcher. Caroline Lamarche terminera en évoquant son travail avec Éric Lammers sur les lettres écrites par celui-ci en prison."

Programme détaillé ci-joint.

Dimanche 29 novembre, 14h 30 - 17h
Le Phare, 935 Chaussée de Waterloo, 1180 Uccle

Pour en savoir plus sur l’Apabel, consulter www.apabel.be