Développer la pratique réflexive dans le métier d’enseignant



Description :

Extrait :

"Dans la réflexion sur l’exercice des métiers, la figure du praticien réflexif proposée par Donald Schön s’impose de plus en plus. Les savoirs rationnels, observait-il, ne suffisent pas à faire face à la complexité et à la diversité des situations de travail. L’enjeu est donc de réhabiliter la raison pratique, les savoirs d’action et d’expérience, l’intuition, l’expertise fondée sur un dialogue avec le réel et la réflexion dans l’action et sur l’action.

Comme tous les " métiers de l’humain ", le métier d’enseignant est particulièrement concerné par cette approche. Enseigner requiert, en effet, outre la connaissance des contenus d’enseignement et en étroite relation avec eux, un ensemble de savoirs multiples, didactiques ou transversaux, les uns issus de la recherche en sciences humaines et sociales, d’autres participant de la tradition et de l’expertise professionnelles collectives, d’autres encore construits par chacun au fil de son expérience. La pratique réflexive a notamment pour fonction de solidariser et de faire dialoguer ces divers savoirs.

Ainsi, ce livre tente de montrer que le " paradigme réflexif " peut précisément concilier, dans l’exercice du métier d’enseignant, raison scientifique et raison pratique, connaissance de processus universels et savoirs d’expérience, éthique, implication et efficacité. Ce débat a de fortes incidences sur la façon de penser la formation des enseignants et la professionnalisation de leur métier.

Ce livre est destiné d’abord à tous les professionnels qui analysent et transforment leurs pratiques, mais aussi à ceux qui les accompagnent : conseillers, formateurs, responsables de projets innovateurs, cadres scolaires.

Il réexamine les concepts de base du paradigme réflexif (réflexion dans l’action, sur l’action, sur le système d’action) et les relie, d’une part, à des réflexions sur la formation en alternance, la démarche clinique, l’analyse des pratiques, le travail sur l’habitus, d’autre part aux théories de l’action située, de l’inconscient pratique, du travail. Construit en référence au métier d’enseignant, en voie de professionnalisation, il concerne plus globalement tous les métiers confrontés à l’humain et à la complexité, qui exigent lucidité professionnelle et implication critique.

Philippe Perrenoud, sociologue, est professeur à l’Université de Genève. Ses travaux sur la fabrication des inégalités et de l’échec scolaire l’ont conduit à s’intéresser à la différenciation de l’enseignement, et plus globalement au curriculum, au travail scolaire et aux pratiques pédagogiques, à l’innovation et à la formation des enseignants. Il anime avec Monica Gather Thurler le laboratoire de recherche Innovation-Education-Formation (LIFE). Chez ESF, Philippe Perrenoud a déjà publié six ouvrages : Métier d’élève et sens du travail scolaire, La pédagogie à l’école des différences, Enseigner : agir dans l’urgence, décider dans l’incertitude, Pédagogie différenciée : des intentions à l’action, Construire des compétences dès l’école et Dix nouvelles compétences pour enseigner."

http://www.unige.ch/fapse/life/livres/alpha/P/Perrenoud_2001_A.html