Calame / Kalam / Kalame

Calame n. m. (1540, calamus : chaume, roseau)Roseau dont les Anciens se servaient pour écrire sur le papyrus ou le parchemin. On le taillait comme une plume d’oie et on le trempait dans une encre épaisse. Les roseaux les plus estimés pour cet usage étaient ceux de Cnide, d’Arménie ou de Memphis. Le calame a été employé jusqu’aux temps du Bas-Empire ; il l’est encore aujourd’hui chez les Orientaux : c’est le kalam des Arabes. On écrit aussi CALAM, et CALEM. (Nouveau Larousse Illustré – Dictionnaire universel encyclopédique)

Kalame, dans cette orthographe, a été créé pour désigner notre association…