Braconnage vertueux Claudine Tondreau Namur, le 15 mars 2010

  • énonciatif (la voix de l’auteur)
  • pragmatique (l’importance sur le lecteur)
  • textuel (la forme)
  • intertextuel (les références)

- les signifiants forts :
  • répétition, insistance
  • métaphore, allégorie, comparaison
  • personnification
  • irrégularités

Chacun avait envoyé par mail un extrait de texte littéraire, tous les avaient tous lus.
Par deux : on relit les extraits apportés et on tente de définir la voix, le pôle, les signifiants forts, de dessiner la construction du texte, de construire une consigne qui mette ces voix, pôle, signifiants en jeu.
Mise en commun
Débat
 
En vrac :
- consignes de l’autobiographie de lecteur sont jugées intéressantes par ce qu’elles nous révèlent de nos lectures, de notre relation au texte et aux auteurs, de nos envies d’écrire et de faire lire et écrire
- la présentation d’Aleph et de la formation prenait bien plus de sens quand Claudine nous livrait son regard personnel, son parcours, ses questions et ses acquis
- le paysage français, en « écoles », nous convainc moins que le choix de Kalame qui modélise moins ;
- un vocabulaire technique apparaît, qui bloque certains participants au départ, mais qui peut sembler nécessaire pour pouvoir échanger avec précision à propos de questions spécifiquement littéraires avec un point de vue analytique ;
- plusieurs remarquent que la « déstabilisation » est formatrice dans la mesure où elle oblige à changer de point de vue, à réfléchir
- certains n’entrent pas dans la démarche qui part d’une grille théorique, préfèrent se baser sur les impressions personnelles à la lecture ;
- certains ont besoin de s’approprier cette grille, ou de se construire la leur ;
- nous pourrions nous créer un « lexique » : nous avons vu comment nos interprétations des pôles nous emmenaient dans des voies différentes !
- nous pourrions travailler en commun à l’élaboration d’autres grilles de lecture, personnalisées ;
- ces grilles sont à envisager pour la lecture et la réécriture, c’est un outil de l’animateur (à ne pas donner tel quel aux participants) et les utiliser pour « faire écrire » risquerait de formater !
 
 

 
Ce compte rendu se trouve également dans le forum de KALAME, pour discussion, échanges autour de la journée.