Aleph invite Charles Juliet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CHARLES JULIET -

 

  Rencontre-débat

(médiation : Claire Lecoeur)

Lundi 14 décembre 2009 de 19h30 à 21h30

Institut Finlandais, 60 rue des Écoles (à côté de la librairie Compagnie) 75005 Paris

L’auteur

En explorant les énigmes de sa vie, c’est le coeur de l’humanité que Charles Juliet ne cesse de sonder. Son oeuvre est celle d’un éveilleur.

 

 

Charles Juliet est né en 1934 à Jujurieux (Ain). À trois mois, il est placé dans une famille de paysans suisses qu’il ne quittera plus. À douze ans, il entre dans une école militaire dont il ressortira à vingt, pour être admis à l’École de Santé Militaire de Lyon. Trois ans plus tard, il abandonne ses études pour se consacrer à l’écriture. Il travaille quinze ans dans la solitude avant de voir paraître son premier livre (

 

Fragments préfacé par Georges Haldas). Il vit à Lyon. Il reçoit la reconnaissance du public avec L’Année de l’éveil (Grand prix des lectrices de Elle, 1989), récit romancé de son expérience d’enfant de troupe. Il publie également aux éditions P.O.L un important Journal personnel en plusieurs volumes.

La médiatrice
Claire Lecoeur est formatrice-consultante à Aleph-Écriture. Elle y conduit notamment des cycles d’écriture de récits de vies. Elle aime faire écrire expériences et rapports singuliers avec le monde, accompagner la recherche de formes artistiques ancrées dans la nécessité de chacun à « faire oeuvre ».

Pourquoi Charles Juliet ?

Les intervenants d’Aleph-Écriture sont des passeurs de littérature. Ils accompagnent les participants de leurs ateliers dans les processus d’écriture, puis dans le travail d’objets littéraires conduits jusqu’à leur aboutissement. Ce travail s’effectue en dialogue avec la littérature : avec des livres, des auteurs, des oeuvres. Charles Juliet, écrivain des abîmes intimes, est un compagnon pour ceux qui explorent les ressources du champ autobiographique.

LES INÉDITS

lectures publiques, rencontres et débats

« Voilà trois fois que je lis en public des extraits dumanuscrit de Stolz. Hier à Bâle (…) En lisant, jeme sentais étrangement content demon texte. Ça se lit comme une chose poétique et « nécessaire », ce sont les destinées d’un homme, c’est l’action d’une vie… »

 

 

Lire un manuscrit encore en chantier pour en éprouver les résonances et la densité. Écouter- voir un auteur lisant son manuscrit et se mettre à l’écoute de son processus de création, détours et repentirs inclus, puis en parler avec lui. Voilà l’idée. Elle correspond à notre vocation première : permettre aux personnes qui suivent nos activités d’élaborer le geste complet de la création littéraire.

Les 6 auteurs invités au cours de l’année proposent la lecture d’extraits d’une oeuvre en cours. Un intervenant d’Aleph-Écriture prend en charge la médiation entre l’auteur et le public. Il présente l’auteur, interroge son processus de création. D’où lui est venu ce projet ? Dans quelles circonstances ? Quelles ont été les étapes du chantier ?

• Avec

 

Pascal Quignard (9 novembre), puis Charles Juliet (14 décembre), Pierrette Fleutiaux (15 février), Jeanne Benameur (8 mars), Hubert Haddad (12 avril) et Patrick Goujon (10 mai)

• 6 lundis soir dans l’année (19h30 - 21h30) à l’Institut finlandais
• carte d’abonnement : 60 € pour les 6 soirées (s’inscrire au secrétariat)
• la soirée : 15€ 
• le nombre de places étant limité, merci de vous inscrire auparavant au 01 46 34 24 27.
• Le cycle s’inscrit dans le programme de lectures publiques prévues en 2009/2010 par AlephÉcriture. Il comprend également trois lectures « A livre ouvert » (soirées trimestrielles gratuites, à partir de textes d’auteurs choisis par les participants) et une lecture à l’occasion de la publication des recueils produits à la fin des cycles de création littéraire.

• Pour toute info : info@aleph-ecriture.fr ou 01 46 34 24 27 Paul NIZON, Le Livret de l’amour. Journal 1973-1979, 2004 et Actes-Sud, 2007. (Rodolphe Barry, Rencontre avec Charles Juliet, La passe du vent, 2000.)