8èmes Rencontres nationales de St Denis "L’écriture, éducation prioritaire"

"Des élèves qui trop souvent n’aiment pas écrire, produisent des écrits décevants, à l’orthographe aléatoire, peu structurés voire incohérents... Tel est le constat à tous niveaux du système scolaire, où l’écriture est un puissant facteur de discrimination et de sélection.
Qu’est-ce qui pose problème ? Le rapport des élèves à l’écriture est indiscutablement marqué par l’usage que leurs proches en ont dans l’espace socio-familial et par leur expérience passée. Où se situent les blocages et quels sont les « malentendus » des élèves à l’égard de la production écrite ? Quant aux pratiques scolaires usuelles, permettent-elles de lever les obstacles ?
En éducation prioritaire comme ailleurs, l’écriture n’a pas la place qu’elle mérite. Au-delà de ses fonctions usuelles d’expression et de communication, elle sert en effet d’appui aux apprentissages, constitue un outil majeur pour réfléchir, prendre distance, commenter, élaborer et conceptualiser.

De la maternelle au secondaire, dans comme hors l’école, concevoir l’écriture comme processus où se développent conjointement pensée et langage.

Quels supports et appuis peuvent être utilisés dans l’atelier d’écriture pour que les élèves découvrent simultanément le pouvoir d’écrire et la logique du système graphique ?

Quelles situations mettre en place pour solliciter l’écriture dans la diversité de ses fonctions ?

Quel accompagnement de la production ? Comment gérer la réécriture, souvent laborieuse ?

Dans les ateliers proposés, une large place sera faite aux dispositifs et aux pratiques dans toutes les disciplines, ainsi qu’aux productions des élèves, sans oublier les projets menés par des collectivités locales. Plusieurs apports de chercheurs alimenteront la réflexion, parmi lesquels :

  • Dominique Bucheton, professeur des universités (Université de Montpellier 2), membre du Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique, Education et Formation (LIRDEF), auteure de : « Parler et écrire pour penser, apprendre et se construire » (PUF, 2002), « L’agir enseignant : des gestes professionnels ajustés » (Octarès, 2009), « Refonder l’enseignement de l’écriture » (Retz,2014).
  • Bernard Devanne, ex professeur IUFM d’Alençon, auteur de « Lire & écrire des apprentissages culturels » aux cycles 1-2-3- Collège (Armand Colin) ; « Apprentissage de la langue et conduites culturelles - maternelle » (Bordas) ;« Lire, dire, écrire en réseaux » (Bordas). En ligne sur le site du Café Pédagogique, www.cafepedagogique.net les dossiers, le « Journal d’une Grande Section en ZEP » et« Lire et écrire au CP : l’ambit ion de la réussite ».
  • Michel Neumayer, ateliers d’écriture et de création - GFEN Provence, membre du LIEN, auteur avec Odette Neumayer de « Animer un atelier d’écriture - faire de l’écriture un bien partagé », (ESF Editeur, 2008), et éditeur de Filigranes, revue d’écritures.

Soutenues par le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis et la Ville de Saint-Denis, ces Rencontres se réalisent en partenariat avec l’OZP (Observatoire des Zones Prioritaires) et le Café Pédagogique.

Elles bénéficient de la labellisation "Agir ensemble contre l’illettrisme" et s’inscrivent dans la dynamique collective des journées nationales d’action contre l’illetrisme."

En savoir plus et pour s’inscrire :
http://www.gfen.asso.fr/images/documents/actions/actions_nationales/rencontres_gfen_st_denis_2015_avec_inscription.pdf